top of page

Dans quoi on s'est embarqué?

7 juin 2021

Notre rendez-vous était à 9h. Nous sommes arrivés à 8h58. Nous n’aimons pas être dernière minute mais les derniers jours ont passé tellement vite. Nous avons rushé tout le monde partout! À 48 heures de la date d’échéance de l’Offre d’achat, les détails à finaliser s’accumulent et certains « poppent » comme des grains de popcorn.

La pression et le stress sont à leur comble tout comme la fébrilité et la fierté!

On a tellement travaillé sur ce projet-là depuis 2 ans. Un amalgame de rêves de restaurateurs ambitieux et insouciants qui voit le jour, c’est hot! Plusieurs n’y croient pas; nous-mêmes on se demande bien à quel moment dans l’histoire on va frapper le mur! On est prêts à ça; on s’y attend. Nous sommes en pleine pandémie mondiale; l’avenir du domaine est plus qu’incertain. Qui va se déplacer à La Guadeloupe pour manger de la joue de bœuf ou des plantes et champignons de la forêt? Qui va adopter notre différence? Quel est le bassin de clients potentiels? Oui, nous avons fait un plan d’affaires avec des prévisions financières (financement oblige), mais basé sur des données spéculatives ou sur les chiffres de l’ancien restaurant, aucunement comparable au nôtre!

D’ailleurs, je mets au défi quiconque de faire financer un projet de restaurant quand ces derniers sont tous fermés! Je ne suis aucunement commanditée, mais un seul a daigné retourner nos appels : Desjardins. Depuis, j’ai tout transféré ce que nous avions en personnel chez eux. Ils sont ceux qui ont permis au projet de naître! J’ai eu le même problème avec les fournisseurs; nous n’avons pas eu le choix. La quantité d’appels sans retour effectués est impressionnante.  Il se pourrait que le jour où un représentant Labatt viendra se présenter, il ne sera pas le bienvenu. J’ai toujours eu une nature plutôt frugale en recherchant le meilleur rapport qualité/prix possible, mais aujourd’hui, je réalise l’importance du service et de la confiance. (pas mal aligné sur nos valeurs d’entreprise😉)

Et il y a ceux qui y croient (ou qui prétendent y croire). Pour ces quelques personnes, on ne peut pas se planter. Par orgueil certes, mais aussi parce que nous avons semé une graine d’espoir d’une offre de restauration surpassant nos habituelles attentes. Nous avons mobilisé des futurs employés à embarquer dans notre folie; qu’il sera possible d’utiliser son cœur et sa créativité dans le cadre de son travail; que la notion d’accomplissement personnel vantée par les coachs des réseaux sociaux est possible de façon tangible, ici, sans que ça te coûte une formation à 5000$. Nous n’avons pas le droit de douter. Ce sera un restaurant et rien d’autre! Nous avons passé notre vie là-dedans; c’est tout ce que l’on sait faire. De toute façon, qu’est-ce qu’on fera d’une immense bâtisse ancestrale en plein cœur du village? Ça ne serait pas mon premier choix de chalet!

Me Talbot : « Bonjour, c’est votre tour! »

Si tout se passe bien, on devrait ressortir d’ici avec un nouveau set de clés!



704 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page